eurosocial

  • EUROsociAL II

      Programme de renforcement de la cohésion sociale, volet « Accès à la justice »

      EUROsociAL II est un programme européen de renforcement de la cohésion sociale en Amérique latine, doté d'un budget de 40 000 000 d’euros pour la période 2012-2014. Son objectif est d'agir sur la mise en œuvre des politiques publiques en fournissant une assistance technique spécifique. Ce programme, centré sur le principe de l’accompagnement des Etats latino-américains dans la mise en œuvre de leurs politiques publiques, suppose une réelle implication et appropriation de la part des pays partenaires.

       

       

      Le volet Justice de ce programme est placé sous la coordination générale de France Expertise Internationale (FEI), opérateur du ministère français des Affaires étrangères. Le GIP JCI est chef de file, en partenariat avec la Fundación Abogacía Española, de la composante « Accès à la justice » dont les pays partenaires sont : l'Argentine, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, l’Équateur, le Guatemala, le Honduras, le Paraguay et le Pérou.

       

       

      En 2013, plusieurs résultats ont été obtenus :

      - Pour la sous composante « Protocoles », dont l’objectif est l’élaboration de protocoles destinés aux acteurs judiciaires locaux et visant à réduire les obstacles d’accès à la justice pour des groupes vulnérables cibles, 7 protocoles d’action ont été élaborés en Argentine, au Brésil, au Chili, au Costa Rica, au Honduras, au Paraguay et au Pérou. Le GIP JCI a ici valorisé l’expertise française et l’objectif 2014 sera de mobiliser encore davantage l’expertise française et européenne.

      - Pour la sous composante « Renforcement des Défenseurs publics », dont l’objectif est de renforcer le travail des défenseurs publics en matière d’assistance aux personnes détenues dans cinq pays partenaires (Argentine, Chili, Equateur, Guatemala et Honduras), un « guide régional pour la défense et la protection intégrale des personnes détenues » a été élaboré en étroite concertation avec l’Association interaméricaine des défenseurs publics (AIDEF). Le pouvoir judiciaire du Costa Rica a mobilisé une grande partie de l’expertise. Cette coopération Sud/Sud, impulsée par le GIP JCI s’inscrit en cohérence avec la stratégie et la politique de coopération internationale de la France et de l’Union européenne. L’objectif 2014 sera de poursuivre cette politique.

       

       

      Pour l’année 2014, la Commission européenne a validé deux sous composantes qui devront s’inscrire dans la continuité des deux sous composantes réalisées en 2013.

      - La sous composante « Protocoles », dotée d’un budget d’environ 615 000 euros, approfondira la mise en pratique et la diffusion des protocoles à travers l’élaboration de manuels de bonnes pratiques, de plans nationaux opérationnels, de formations, et d’indicateurs et d’instruments d’évaluation. L’Equateur rejoindra les sept pays déjà partenaires du projet en 2013 ;

      - La sous composante « Renforcement des Défenseurs publics », dotée d’un budget d’environ 737 000 euros, approfondira la diffusion et la mise en pratique du guide régional au niveau local, en concertation avec AIDEF. Des actions nationales seront mises en œuvre dans dix pays partenaires : l’Argentine, le Chili, le Costa Rica, l’Equateur, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Paraguay, le Pérou et l’Uruguay.

       

       

      En 2014, le GIP JCI poursuivra sa stratégie visant à renforcer sa présence en Amérique latine.

       

       

      [gallery link="file" ids="1828,1829"]

       

       

      Contact - Emilie Bousquier : emilie.bousquier@gip-jci-justice.fr