Bosnie-Herzégovine – Le pilotage de EU4justice au soutien de la lutte contre la corruption et le crime organisé reste à Sarajevo

Publé le 1 mai 2020

« La Bosnie-Herzégovine n’a pas échappé à la crise sanitaire : le télétravail est encouragé, seuls les magasins avec des produits essentiels restent ouverts, les masques et les gants sont obligatoires dans les espaces publics, un couvre-feu de 18h00 jusqu’à 5h00 a été instauré. Néanmoins, la ville est soumise à des mesures de confinement plus souples durant la journée, les déplacements sont autorisés sans limitation de temps ou de distance mais les joggers sont peu nombreux le long de la rivière Miljacka.

Au sein du projet, l’activité se trouve naturellement réduite du fait de la suspension temporaire de toutes les missions d’experts court terme, conséquence obligée du confinement et de l’absence de liaisons aériennes. Néanmoins elle se poursuit de manière dense  derrière les écrans, sur Viber, Skype, Zoom meeting avec la délégation de l’Union européenne, au téléphone, par mèl. Nous avons avec l’équipe décidé de nous consacrer au travail de fond ainsi qu’à la préparation des futures activités. Chaque membre de l’équipe a une feuille de route jusqu’à la fin du mois d’avril 2020. Les contacts entre nous sont journaliers avec les outils de communication et quasi-journaliers avec Adrien Elbe, adjoint de la cheffe des opérations à JCI.

Nous nous adaptons aux conférences en ligne. Ainsi, nous avons adressé une déclaration écrite sur nos priorités aux 110 participants à la conférence annuelle des chefs de cour et  de juridiction des 8 et 9 avril 2020 organisée par visioconférence par le secrétariat du Haut Conseil des juges et des procureurs de Bosnie-Herzégovine.

Nous continuons à mobiliser nos experts locaux et européens sur les « deliverables » du projet. Des bénéficiaires nous sollicitent pour continuer des travaux et nous réfléchissons à l’organisation de tables rondes en ligne avec l’assistance d’interprètes.

Ma présence à Sarajevo affiche la volonté d’assurer la continuité du projet dans cette conjoncture délicate. Je pense pouvoir ainsi être mieux en mesure de redonner au projet un rythme de croisière pendant la période transitoire entre la levée des mesures restrictives, la réouverture de l’aéroport de Sarajevo et la reprise des lignes aériennes entre les pays de l’UE et la Bosnie-Herzégovine. »

Isabelle ARNAL- Chef d’équipe

Vous pouvez retrouver toutes les informations du projet sur le site : www.eu4justice.ba