MAROC –L’administration pénitentiaire et 8 universités du Maroc signent une convention de partenariat

Publé le 20 février 2020

La délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion du royaume du Maroc a accueilli les présidents de 8 universités du Maroc lors d’un colloque inaugurale axé sur la recherche universitaire appliquée au champ pénitentiaire.

Les huit présidents d’universités, le Délégué général Mohamed Salah TAMEK, l’expert du consortium européen le professeur F. DIEU

Cette rencontre préparée depuis plusieurs mois dans le cadre du jumelage « renforcement des capacités institutionnelles de la délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion du royaume du Maroc » financé par l’Union Européenne s’est tenue mardi 11 février au siège de la DGAPR à Rabat.

A cette occasion, une convention a été signée entre la DGAPR et les 8 universités marocaines présentes : l’université Mohammed V Rabat, l’université Hassan II de Casablanca, l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, l’université Ibn Tofail de Kénitra, l’université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, l’université Cadi Ayyad de Marrakech, l’université Ibn Zohr d’Agadir et l’université internationale de Rabat.

Cette ouverture réciproque et renforcée entre la recherche universitaire et l’administration pénitentiaire vise à poursuivre le processus de réforme pénitentiaire engagé et soutenu. La recherche universitaire doit permettre de donner davantage de visibilité aux acteurs décisionnaires en objectivant scientifiquement les réalités des structures et des dispositifs afin que l’administration pénitentiaire réalise les objectifs qui sont attendus d’elle, notamment la sécurité, la prise en charge sanitaire, la préparation à la réinsertion, la prévention de la récidive.

Les bases d’une moderne et fructueuse collaboration sont désormais constituées dans le cadre d’un consortium équilibré, la recherche scientifique est confiée aux universitaires dont c’est le métier, la gestion et la reforme de l’administration pénitentiaire à la délégation générale dont c’est la responsabilité éclairée.

De gauche à droite:

Le Ministre conseiller, le Chef de Délégation Adjoint de l’Union européenne auprès du Royaume du Maroc, Monsieur Alessio Cappellani. Le délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion du Royaume du Maroc, Monsieur Mohamed Salah TAMEK. L’expert du consortium européen (France, Italie, Belgique) du jumelage, Monsieur le professeur François DIEU de l’Université de Toulouse Capitole.

Actualités liées