Mauritanie : Visite d’études au TGI de Mâcon

Publé le 16 décembre 2019
Accueil de la délégation au TGI de Mâcon

Le TGI de Mâcon a récemment reçu quatre magistrats et greffiers mauritaniens présents pour une visite d’études de deux semaines en France, du 15 au 28 septembre 2019.

Lauréats des cours de français dispensés au bénéfice du personnel judiciaire par les Alliances françaises de Nouakchott et Nouadhibou, depuis 2018, dans le cadre du projet PADCS piloté par JCI, ils venaient à la découverte du système judiciaire français, et de la culture judiciaire francophone, sous la conduite de Mme LUCAS, experte principale long terme du projet.

Un accueil chaleureux leur a été réservé par les chefs de juridiction, le chef de greffe, et l’ensemble des magistrats et membres du personnel judiciaire du tribunal, qui leur ont proposé un programme sur mesure, détaillé, leur permettant de faire connaissance avec la juridiction, et avec ses institutions partenaires.

Scindés en deux sous-groupes pour une meilleure approche des services, les visiteurs ont pu, en ce qui concerne les deux procureurs, assister à une permanence du traitement en temps réel, à une audience du délégué du procureur et une présentation des cabinets d’instruction et de l’application des peines ; quant aux deux greffiers, ils ont été guidés au greffe civil, à une audience de référés, au service d’accueil unique du justiciable – SAUJ – et au bureau d’aide juridictionnelle – BAJ.

Des temps communs aux deux groupes ont par ailleurs été aménagés pour la découverte du tribunal pour enfants, pour une visite du centre pénitentiaire pilote de Varennes-Le-Grand,  et du  Service pénitentiaire d’insertion et de probation de Saône et Loire – SPIP – , pour une rencontre à la Maison de Justice et du Droit (MJD) avec la présidente Association de médiation et d’aide aux victimes d’infractions pénales de Saône et Loire – AMAVIP – , enfin pour une entrevue avec le Bâtonnier du barreau de Mâcon.

Avant une seconde semaine parisienne, dédiée  aux juridictions et institutions judiciaires  prestigieuses de la capitale – Conseil d’Etat, Cour d’appel, Conseil Supérieur de la Magistrature, TGI et Tribunal de commerce -, cette semaine à Mâcon a été particulièrement enrichissante pour la délégation :  la taille de la juridiction – sciemment choisie à cette fin – était parfaitement à l’échelle des réalités judiciaires de la Mauritanie, et sa localisation a permis d’aborder, entre les visiteurs et les magistrats qui les recevaient, une réflexion sur l’organisation de la déconcentration de la justice.

La délégation a été ainsi en mesure d’identifier, dans son rapport de mission transmis à son ministère de la Justice, des pistes d’amélioration utiles pour la justice mauritanienne.

Pour JCI, cette visite et son excellent déroulement ouvrent une réflexion, à conduire avec les juridictions volontaires pour accueillir de telles visites, sur l’intérêt d’instaurer entre elles et JCI une forme de partenariat : elles pourraient ainsi être davantage associées, en amont, à la préparation de l’activité, voire, par la suite, participer à d’autres séquences, et suivre les développements et résultats du projet concerné.

Actualités liées

Mauritanie : Visite d’étude pour les organisations de la société civile

11 septembre 2019
Dans la continuité des formations proposées en 2018 et 2019…