Table ronde sur l’évolution des carrières judiciaires au Kirghizstan

Publé le 12 février 2016

JCI intervient sur le projet de renforcement de l’Etat de droit au Kirghizstan, financé par l’UE et mis en place en coopération avec le ministère de la Justice et le Parlement kirghize. Dans ce cadre, une table ronde sur les perspectives de développement des carrières des juges et procureurs s’est tenue à Bishkek le 8 février 2016.

CD5

La table ronde a rassemblé des membres du parlement, des fonctionnaires, des juges, des procureurs, des avocats, des académiciens ainsi que des experts nationaux et internationaux dans l’optique d’échanger sur les enjeux actuels concernant les professions judiciaires au Kirghizstan d’une part, et d’autre part de proposer des directives pour des améliorations en termes de professionnalisation. L’événement a été inauguré par la Présidence du Comité Parlementaire, qui a souligné que les professions judiciaires et leur développement représentent un enjeu non seulement pour les métiers judiciaires, mais également pour l’ensemble de la communauté.

Les experts en mission mobilisés par JCI, Dariusz Lubowski, juge en Pologne, et Stoil Pashkunov, Directeur Adjoint de l’Institut National de Justice en Bulgarie et ancien procureur, ont présenté leurs recommandations sur le processus complet d’une carrière, incluant la sélection des juges et procureurs, la formation initiale et continue ainsi que les processus de promotion, de sanction et processus disciplinaires. Les experts ont basé leurs recommandations sur les lignes directrices européennes (incluant notamment la France, la Pologne, la Bulgarie, l’Espagne) en matière de sélection des juges et des procureurs (critères et procédures de sélection), d’évaluation, de renforcement des capacités professionnelles, de statut et d’image publique, qui représentent des aspects clés de la réforme des professions. La présentation de l’expérience des pays de la région en matière de formation initiale obligatoire pour les juges et procureurs nouvellement nommés fut particulièrement utile.

Les perspectives nationales et les priorités immédiates ont été décrites par Madina Davletbaeva, experte nationale et ancienne juge, ainsi que par la direction du Centre de Formation des Juges.

Cette table ronde est le deuxième événement soutenu par l’UE et organisé en coopération étroite entre le projet (composante « renforcement de la professionnalisation des acteurs de la justice », pilotée par JCI) et le Parlement de la république du Kirghizstan.

IMG_4368